Votre formation : financements

Intermittents

Vous bénéficiez de trois dispositifs dans le cadre desquels nos stages peuvent être pris en charge : Plan de formation, CIF ou DIF.

Toutes les informations sur les conditions requises : http://www.afdas.com/intermittents

Droit individuel à la formation des salariés (DIF)

Le DIF permet aux salariés en CDI, CDD ou fonctionnaires de se constituer un crédit d’heures de formation de 20 h par an (pour un temps complet en CDI). Ce crédit est capitalisable sur 6 ans dans la limite de 120 h et est dorénavant "portable" après rupture du contrat de travail et donc utilisable auprès d'un nouvel employeur ou pendant la période de chômage. Le DIF est généralement pris en charge par l'employeur et c'est auprès de lui qu'il faut en faire la demande.

Informations sur le dispositif : http://www.travail-solidarite.gouv.fr

Congé individuel de formation (CIF)

Le CIF est un droit qui permet aux titulaires d’un CDI qui justifient de 2 années d'ancienneté comme salarié, dont 12 mois dans leur entreprise actuellel ,de suivre, à leur initiative et à titre individuel, des actions de formation non prises en charge dans le plan de formation de l’entreprise.

La demande se fait auprès du FONGECIF (Fonds de gestion du CIF) de votre région ou selon votre secteur d'activité auprès de l'OPCA (Organismes Paritaires Collecteurs Agréés) auxquelles vous cotisez par l'intermédiaire de votre entreprise.

Informations sur le dispositif : http://www.travail-solidarite.gouv.fr

Plan de formation

Il s'git d'actions de formation définies et prévues dans le cadre de la politique de gestion de l'entreprise. Le plan de formation permet de prendre en charge la rémunération du salarié (dans son intégralité) et de financer les frais liés à la formation (coût de la formation, déplacements, hébergement).

Informations sur le dispositif : http://www.travail-solidarite.gouv.fr

Les formalités

Nous pouvons vous aider à y voir clair ....

Dans la plupart cas il faudra vous assurer que vous bénéficiez bien des conditions requises (ancienneté, nombre d'heures...) et parfois appeler votre OPCA (l'organisme collecteur du fond d'assurance formation auprès duquel vous cotisez par l'intermédiaire de charges sur salaire) pour connaître les plafonds financiers ou horaires.